vendredi 29 juin 2007

Flower Power

Le grand retour !
Après Arte qui nous fait une célébration cet été , voici un site très love and peace :

" BnFlower est un nouveau concept de communauté pour les amateurs de musique indépendante. Sur BnFlower chaque musicien est une Flower (une fleur). Chaque internaute qui maîtrise une technologie de diffusion de la musique est une Bee (une abeille ). Les Bee aident donc les Flower à diffuser leur musique. BnFlower est résolument Web 2.0 ..."

J'hésite à me retenir de pouffer de rire, et pourtant je trouve l'idée tellement... Gentille ? Naïve ?
Donc nous en tant que discothécaires on est des bee ?

mercredi 27 juin 2007

Que trouve une discothécaire qui fait les soldes ?

L'accessoire fashion griffée d'une marque connue pour accrocher au sac à main de cette même marque acheté lui à un prix non soldé ;-)
Et je confirme que le niveau sonore dans les boutiques est toujours aussi fort et je me demande même s'il n'a pas été augmenté pour les soldes, au point que lorsque je me suis trouvée à attendre un métro qui ne venait pas le silence m'a fait un effet bizarre : je l'ai remarqué (le silence) !

Chronique d'une mort annoncée

J'ai du mal à y croire : l'annonce de la fermeture d'une discothèque !
(je vous renvoie sur disco-fr pour lire le mail de Denis Cauderlier (je n'arrive pas à mettre un lien sur le texte ;-()

Prendre le maquis !
revient souvent dans les échanges entre -thécaires ces derniers temps
et il y a de quoi !
Mais avant d'entrer dans la clandestinité, souvenons-nous que la musique a tout toujours eu du mal à trouver sa place et sa légitimité (Là c'est le dinosaure qui parle de l'époque ou on écoutait les vinyls sur des chaînes hi-fi, ;-) Gilles Pierret évoque cette légitimité dans un article très interessant,
car Il nous a, souvent, fallu, commencer par défendre la musique au sein même de nos propres établissements et maintenant, après avoir investi l'ABF (Coucou Pascal W.;-), après l'arrivée de nouveaux conservateurs anciens discothécaires(Coucou Xavier G.;-) c'est parfois encore loin d'être acquis.

Je crois que si nous avons de nouveaux combats à livrer, avec la dématérialisation, il ne faut pas oublier ce combat pour la légitimité de la musique, et que pour durer,(oui je continue à espérer !) il nous faut savoir nous rendre indispensables, être omniprésents, établir de nouveaux partenariats, investir les associations... (cf "De l'usage des médiathèques pour les musiques actuelles").... Et aussi "si on ouvrait plus ?"

Et puis, avant d'organiser la résistance, il est peut être temps de porter nos idées-hauts (oui le jeu de mots est nul ;-) sur de nouveaux fronts, en s'intéressant aux mandats locaux,
autrefois c'était l'instituteur et le curé, maintenant ça pourrait être
"l'arbre, le maire et le médiathècaire";-) ?
Comme cela avait été évoqué sur disco-fr, en s'impliquant dans la vie de nos cités, être porteur d'un mandat électif, peut permettre de discuter d'égal à égal avec des élus et de leur expliquer tout simplement le pourquoi du comment, ce que souvent ils ignorent, tout simplement, et faute de quoi prennent les mauvaises décisions (oui je suis désespérement naïve),
mais les -thécaires ont parfois un langage abscon qui peut être déroutant pour tout non-initié
(cf BBF "le bibliothécais sans peine" de M-A Murail))
Je sais que ces propos, qui n'engagent que moi, relèvent de l'utopie, et n'aideront pas à résoudre des cas d'urgence, mais juste pour rappeler que nous sommes en permanence sur la sellette et que rien n'est jamais acquis, qu'il nous faut sans cesse, dire, expliquer, défendre, convaincre inlassablement et toujours toujours recommencer....
(J'ai pourtant pas mis de confiture ce matin sur mes tartines pour être aussi virulente ;-)

Voilà les pensées vagabondes et désordonnées qu'a fait naître le calme inhabituel d'une bibliothèque vidée de ses usagers pour cause de soldes...
Pourvu que la jolie robe que j'ai vue soit encore là !

samedi 23 juin 2007

Un p'tit crème

Me voilà à prendre la défense d'une société américaine !

C'est un article de Télérama qui me fait réagir, je ne parlerais pas du fond de l'article qui est, à mon avis, lui aussi sujet à controverses : "L'appât du grain" ou le danger à voir une chaîne américaine de café qui signe un artiste, en plus un inconnu : McCartney ! Et vend son album entre deux cafés. Dans un pays ou il n'y a quasiment plus de disquaires, ou on achète son CD à l'hypermarché, ou certains concepts-stores éditent leur propres compilations, je ne vois pas ou est le problème. Quant à l'écoute en boucle du fameux album, ce sont plutôt les employés qui sont à plaindre, car les clients eux ne font que passer.

Et je ne trouve pas ça pire que certaines boutiques soi-disant branchées qui passent du 120BPM en permanence et ou le port de bouchons d'oreilles est je l'espère obligatoire pour les vendeurs, sans parler d'autres boutiques ou il faut supporter la radio locale, bon je m'emporte, revenons au sujet de ce billet :

Comme je l'ai déjà expliqué j'adore les cafés de Starbucks,

Pour la simple et bonne raison qu'ils sont BONS !

Et n'en déplaise à Télérama mais pour trouver un café, qui soit autre chose qu'un liquide tiédasse, infecte et qui vous fait dresser tous les cheveux sur la tête quand vous le buvez ou dans lequel, une fois fini, on peut lire son avenir, il faut se lever plussss que tôt !

Et si en plus vous demandez un p'tit crème, c'est l'apothéose ! On vous amène soit un truc couleur café-au-lait mais qui n'en a même pas le goût, ou alors le sachet de lait en poudre lyophilisé à diluer dans une minuscule tasse remplie seulement au tiers, ce qui fait que si vous y ajoutez cet ersatz de lait vous ne buvez plus votre café mais vous le mangez à la cuiller !

L'autre détail, sans importance et incompréhensible pour toute personne de sexe masculin, C'est que, quand vous etes du sexe opposé à celui sus-cité, entrer seule dans un bar (auparavant vous aurez fait le tour de la ville ou village pour éviter tout ce qui pouvait ressembler à un bouge ou à "la salle du bar tabac de la rue des martyrs") pour boire un café (ah j'oubliais : exit la jupe et les cuissardes à la mode cette année) et que vous aurez senti tous les regards converger vers vous, (Autre conseil : prendre votre air le plus aimable pour couper court à toutes velleités....),

et je ne parle même pas des tournées en bibliobus, ou rien que de voir le tracteur garé en double file, moteur tournant, depuis dejà plusieurs heures, tenant compagnie à la voiturette sans permis, permis retiré pour cause d'éthylisme chronique, elle-même cachant la mobylette bleue avec ses sacoches dernier cri dans lequel on trouvera les mythiques Gitanes maïs, me poussait à me "retenir" toute la journée (bah oui le café ça sert à ça aussi : fréquenter la cabane au fond de la cour ;-)

Et bien, je ne suis pas sure que vous soyez dans les conditions optimales pour apprécier votre café !

Voilà pourquoi dans certains cas, OUI on peut aspirer à l'uniformisation et à la standardisation !(L'autre inquiétude de Télérama dans cet article)

Sur ce, cette semaine risque d'être une semaine sans beaucoup de billet,


car je vais aller vérifier le niveau sonore dans les boutiques :




MERCREDI DEBUTENT LES SOLDES !


Cité des Dogs (suite)

Un billet en passant pour apporter de l'eau au moulin d'un débat commencé ici et là-bas
et répondre à certains vils provocateurs qui se reconnaitront ;-)

Sur le sujet :

Y'a pas de scène rouennaise ?
Y'a peut être pas de salles intra-muros même si des efforts sont faits avec par exemple les Terrasses du jeudi et pis bientôt on aura le hangar 106 !

OUI une scène, il y en a une !

et comme ça de mémoire, je cite
(ceux que j'ai vus en concert ou dont j'ai eu entre les mains le CD) :

The Elektrocutions
Steeple Remove
Klim
Radio Sofa
La Maison Tellier
Mr Lab
La Familia
Tokyo Overtones
...
J'en oublie certainement, mais pas contre le fait de compléter cette liste totalement subjective.

Comme je suis d'accord aussi sur l'idée qu'il faut envisager la scène locale au niveau de la région, j'en profite pour redire que c'est pas vrai les ébroïciens sont pas des bouseux, faudrait quand même pas oublier que Jimi Hendrix y a fait sa première scène française, nan mais !
Et puis c'est bientôt le rock dans tous ses états et quand je me remémore tous les (bons) groupes que j'ai pu y voir et que j'y verrrais encore je me dis :
Rock'n' roll is not dead, en Haute-Normandie
Yeah !

vendredi 22 juin 2007

Un pavé dans la mare ou un caillou dans la flaque ?

Quand je prends ma pause déjeuner, je regarde les magazines qui viennent d'arriver, comme chez le coiffeur, c'est l'occasion de faire le plein de potins...
Et d'avoir l'air moins bête quand j'annonce crânement que Untel est avec Unetelle
et qu'on me rétorque qu'ils ne sont plus ensemble depuis 6 mois !

Donc aujourd'hui c'était Paris-Match, attirée par la couverture "Royal/Hollande la fin d'un couple", et déjà ravie d'avoir des détails croustillants à me mettre sous la dent en plus de mon sandwich,
je suis tombée sur un article fort intéressant mais trop bref surtout un lendemain de débauches musicales : " On pensait que le marché du disque serait sauvé par celui des concerts. La conjoncture actuelle montre que ce n'est pas le cas. La multiplication des pestacles et l'augmentation du prix des billets sont en partie responsable d'un grand nombre d'annulations..."

Ah bon ? Tiens j'avais pas remarqué ;-)
Certes la place à 140 € pour aller voir un Polnareff vintage m'avait quelque peu... Outrée !
Tout va donc mal partout, il n'y aurait donc aucune issue à part regarder sur youtube des concerts enregistrés sur un telephone portable à la sauvette (et illégalement) tout tremblotants et tout flous ?

Non sérieusement je n'y crois pas un instant et c'est décidé samedi je vais voir Sanseverino gratuit et en plein air ! Et ce sera l'occasion de mettre mes jolies bottes que je ne mets jamais car tout le monde sait qu'il ne pleut jamais en Normandie

mardi 19 juin 2007

Fête de la musique

Je suis discothécaire et ... J'ai horreur de la fête de la musique !
Je trouve insurportable cette proximité des groupes qui fait qu'il faut jouer plus fort
(et plus faux) que le voisin pour se faire entendre,
j'aime pas être obligée de jouer des coudes parmi cette foule qui se fiche royalement de la musique et de cette cacophonie ou on ne voit rien et on n'entend rien !
Et puis j'en ai marre de marcher dans les crottes de chien !
Voilà c'était le moment grognon.
Et pourtant dieu sait si j'aime la musique vivante,
Mais dans la cité des Dogs, ou la musique est si présente, je me contenterais de suivre cet évènement de loin peut être en réécoutant des groupes du coin comme : Mister lab, La Maison Tellier...,
En allant faire un tour sur : la murmur, ou encore L'ex-Pôle régional des musiques actuelles, afin de préparer mes concerts de l'été.

samedi 16 juin 2007

Telecran

C'est dimanche et c'est relâche.
Le jour des "foires à tout"
Alors une pensée pour les collectionneurs
amateurs de vieux livres, Playmobils, Casimirs et autres Barbapapas ;-)
L'équivalent en souvenir de la girafe Sophie, qui n'a pas eu de Télécran ?
Mais je pense que peu d'entre nous ont réussi à dépasser le rond parfait ?

jeudi 14 juin 2007

Souvenirs, souvenirs...

Retour en fanfare comme de coutume avec une journée passée en réunion.
Mais quand même un moment de bonheur ce matin :
Nous sommes allés voir dans quel état se trouvaient nos vinyls stockés au diable Vauvert
En plus j'avais regardé "Walk the line" la bio de Johnny Cash la veille, j'étais encore sous le coup de l'émotion ;-)
Quel plaisir d'ouvrir ces cartons et d'y trouver des perles rares et de se remémorer des temps ... Hummm... un peu plus anciens, mais pas si vieux : c'était juste au siècle dernier !

Mais le rock existait et la difficulté maintenant est de justifier un passage de ces documents en fonds patrimoniaux pour permettre une réelle politique de conservation des pièces rares...
les Dogs en fond patrimonial ?
Rock'n'roll is not dead

lundi 4 juin 2007

Zut

Et zut
Je pars au moment ou ça commence à chauffer :
P2P : premier raté de surveillance

PAUSE

Enfin...
Après ces dernières semaines mouvementées :
Vraiment pas facile d'être une -thécaire...
et comme dirait la pub (nouvelle preuve qu'il me faut des vacances ;-)

Une pause s'impose !

Une semaine sans la toile :
Une semaine sans aller voir comment ça se passe pour
Une semaine sans aller faire un tour chez Mediamus,
Et tous les autres qui me font sourire ou enrager,
mais surtout progresser.

Et aussi une semaine sans TV,
sans lire (je vois devoir suivre un stage comme Bibliobsession ;-)
Par contre mon bal(l?)adeur est gorgé de podcasts ;-)

Mais aussi une semaine sans penser tout court
Une semaine pour oublier
Une semaine avec des vrais gens
Une semaine sur une île, pas déserte
Une semaine à essayer de déchiffrer une carte,
perdues au fin fond d'une vallée,
sans avoir à prouver que les filles savent lire des cartes
de toutes façons y'a pas de panneaux
et elles sont en écrites en grec ces F... cartes !
et puis on sera pas obligées de s'en vanter au retour ;-)

Retour prèvu (enfin si on a réussi à retrouver le chemin de l'aéroport ;-)

Mercredi 13 juin



dimanche 3 juin 2007

Fatals Picards (suite)

C'est dimanche...
Et voilà je me suis encore laissé convaincre,
je suis allée au concert des Fatals,
de toutes façons ça me tentait, la musique vivante reste ce que je préfère et je me doutais qu'ils devaient mettre de l'ambiance et ça n'a pas raté !
Ils parlent beaucoup, et on comprend tout, ça reste audible,
tant mieux car mes oreilles ont souffert de l'apparition tardive des bouchons d'oreilles,
ils ont un humour à mourir de rire, plus fin que Marcel et Son Orchestre
et avec de vais chanteurs (même si maintenant j'ai compris pourquoi Ivan avait un chat sur l'épaule à l'eurovision tant il est vrai que certains des sons qu'il émet en sont proches ;-)
Voici quelques extraits de textes des chansons :

...Qu'est-ce qui nous prouve
Qu'il y a eu des mecs sur la lune,
Pask'ils ont rien ramené ?
Même pas un bol en faïence pour le petit déj'ner,
avec leur nom dessus en martien !
A croire qu'ils ont dû y aller un dimanche
Et que tout était fermé, comme en province...

...Si t'aimes bien l'odeur du bois,
visite la Syrie
Si on t'accuse de meurtre,
visite la Libye
Si tu veux faire un régime,
évite plutot la Grèce
Et si tu veux voir des vrais punks,
envole-toi pour la Crète..
c'est ce que je vais faire des mardi,
Yessssssssssss

Sans enfants....

Les fatals picards - Dors mon fils


allez tous en choeur...

Lulu le zébu,
et Idir le tapir,
Et Dédé la galinette cendrée,
et Salomon le cochon,
Et Jean-Marc la carpe,
et Théo le cabillaud,
Et Pascal le chacal,
et Sophie le canari.
;-)

samedi 2 juin 2007

Bibliothèque-hotel

L'approche des vacances inspire ce billet (J-3)

60 chambres, 6 000 ouvrages... Bienvenue au Livre-Hôtel !

Un cauchemar ou un paradis ?

Cauchemar le classement des étages en Dewey ?

Et Paradis si on se trouve dans l'enfer ? ....

Chacun des douze étages correspond à un domaine de connaissances particulier ( langues, sciences, arts, littérature, histoire.... lire la suite