vendredi 29 février 2008

En passant

Parce que je trouve l'info ahurissante !
Sale temps pour Denis Olivennes le missonnaire de la lutte anti-piratage qui risque de voir ses propos quel que peu discrédités !

Quelques extraits de l'article : "... Pour ne pas faire tâche dans l'alliance contre le piratage, la Sacem refuse visiblement d'accuser clairement la Fnac de vendre des DVD pirates. Mais BSL reproche tout de même aux "gens de la Fnac" qui commandent les références d'être "un peu légers quand ils achètent ces produits-là".
Le plus drôle est la réponse de la FNAC. "Nous achetons 262.000 références par an et nous avons plus de 600 fournisseurs. Ils savent ce qu'ils nous vendent, ils sont responsables. C'est à eux d'être honnêtes. On ne va pas, à chaque commande, demander au fournisseur qu'il nous prouve que son produit possède toutes les autorisations. Maintenant, si quelqu'un nous prouve qu'il n'est pas légal, on le retire des rayons", explique au Canard Guy Messina, directeur du disque et de la vidéo chargé des achats du groupe.
C'est exactement le même argument qui est soulevé par les responsables de sites ou de serveurs P2P, ou les sites comme Dailymotion ou Youtube, lorsqu'ils reportent la faute sur les utilisateurs qui partagent ou uploadent des contenus illicites.
Pourquoi l'argument serait-il valable pour la Fnac lorsqu'elle vend ces contenus et ne le serait-il plus lorsqu'il touche des échanges à titre gratuit ?..."

Et je ne peux m'empêcher de faire le lien avec cet autre article, ça se passe au Brésil :
[...La prison est normalement destinée à priver de liberté les individus qui présentent un danger pour la société. Derrière les barreaux se côtoient les voleurs, violeurs, assassins... et désormais les pirates. La Fédération Internationale de l'Industrie Phonographique (IFPI) se félicite d'avoir envoyé pour 18 mois en prison le propriétaire d'un site qui proposait d'acheter des albums introuvables des Beatles...]
Certes il en faisait commerce, mais quand même ! 18 mois de prison !

jeudi 28 février 2008

Le coin de la geekette bibliothécaire

Avant-propos : spéciale dédicace de ce billet pour le bibliobsédé dont (d'après Facebook) c'est l'anniversaire aujourd'hui : Happy birthday Mister Sivère :-)

Je vais encore reparler de l'eeepc d'Asus, mais cette fois de façon (presque) professionnelle (si c'est possible ;-)

Babelio vient de créer une nouvelle fonctionnalité permettant d'ajouter des livres à sa bibliothèque en ligne : on a la possibilité dorénavant en présentant un ISBN devant une webcam à ce que celui-ci soit automatiquement détecté et le livre intégré dans sa bibliothèque Babelio !

Scott Blake

Si ça fonctionne, je vois là une occasion de résoudre ces problèmes récurrents de visites en librairie pour repérer des livres en vue de futures acquisitions, adieu les petits bouts de papiers que l'on ne retrouve jamais, qui de toutes façons sont devenus illisibles à force de traîner au fond du sac !

Des que possible je file chez le libraire avec mon eeepc (qui dispose d'une webcam et de sa propre connection internet) et à moi les suggestions d'achats !
(Bon avant je vais quand même un peu tester sur ma bibliothèque perso histoire de ne pas me ridiculiser sur place ;-)

Et puis aussi : Tout ceci c'est très bien, mais le problème c'est que mon domaine d'acquisition c'est plutôt la musique :

Dis Mr Babelio tu pourrais pas faire pareil pour la musique ?


En passant ne ratez pas ce site artistique et ses flips books...

mercredi 27 février 2008

Loco Locass

Au hasard du net, un morceau de rap quebecois pas mal du tout, sur un sujet sensible, quel que soit le côté de l'océan ou l'on se trouve : le suicide de l'adolescent (je sais j'ai fait plus gai comme post et le rap ne fait pas partie de ma musique préférée ;-)

Loco Locass "m'accrocher" :

lundi 25 février 2008

Toulouse J-35 (à peu près)

Hé oui dans un peu plus d'un mois aura lieu le traditionnel Haka des bibliothécaires musicaux.

J'en profite pour lancer un appel à contributions :
J'ai commencé à jeter quelques repères sur Google maps (bin oui je suis une fille alors comme il parait qu'on ne sait pas lire des cartes j'essaie de prendre un peu d'avance ;-)
C'est aussi pour évaluer les distances et savoir quelles chaussures je vais pouvoir mettre (au passage si les développeurs de Google pouvaient indiquer la nature du terrain sur les cartes : en effet, pas la peine de prévoir des talons si les rues de Toulouse sont encore en terre battue, C'est comme à Rouen, éviter les talons aiguilles dans le centre ville, les pavés sont terribles ;-)

En faisant ces repères (oui c'est moi qui ait mis les jolies punaises jaunes (j'ai pas trouvé en rose ;-) je me suis dit :
Ce serait sympa si ceux qui connaissent la ville ajoutent eux aussi leur petits repères, comme par exemple les endroits sympas pour boire un verre, pour faire du shopping...
Les endroits historiques ? Ah oui c'est vrai ! ... Bon éventuellement, mais sinon c'est pas grave, il y a les guides touristiques pour ça ;-)

Je préfèrerais les endroits vraiment originaux !

Voilà C'est par là

Agrandir le plan

dimanche 24 février 2008

Arimonorikiku

C'est dimanche : un site pour rien : la traduction de votre nom en japonais ;-)
et vous?


Trouvé chez le patrouilleur du net



samedi 23 février 2008

patrimoine musical

On trouve tout sur Ebay : Ca a l'air d'une blague, mais la collection privée la plus importante, propriété de Paul Mawhinney est à vendre :


3,5 millions de disques à vendre !


"du premier CD pressé à la collection de 45t d’Elvis Presley parue chez Sun Records, soit à peu près toute l’histoire musicale du XXème siècle " !


La collection est estimée à 50 millions de dollars, et est mise à prix pour 20 de moins (la faute au téléchargement ? ;-)




On pourra espérer qu'une bibliothèque ou un musée se porte acquéreur d'une telle collection et reconnaisse ainsi la valeur patrimoniale de cette collection privée ?

vendredi 22 février 2008

aïe aïe aïe

Lu sur sur les explorateurs du web :
L'analyse d'une enquête commandée par la bibliothèque nationale du Royaume Uni, afin d'aider les bibliothécaires à mieux comprendre comment les jeunes cherchent l’information dans un monde dominé par le numérique, et le résultat n'est pas brillant !
"Ils sont jeunes, ils ont grandi au contact d'Internet et... ils agissent en sous-doués"
Dans l’ensemble donc, l’étude met à mal la “Google Generation” en la présentant comme une population au jugement simpliste et aux compétences réduites, tout en précisant qu’elle signe la mort des médias non interactifs comme la presse papier ou la télévision..."
la tribune de Genève reprend aussi cette enquête :
"... La culture de l'information des jeunes ne s'est pas améliorée avec un accès élargi à la technologie. S'ils sont plus rapides à obtenir des résultats lors d’une recherche avec Google, Yahoo et consorts, en revanche il apparaît qu'ils consacrent peu de temps à évaluer la qualité et la pertinence de l'information. Selon les chercheurs, les jeunes internautes éprouvent une difficulté à mettre en place des "stratégies de recherches efficaces".
Au lieu d’utiliser des mots-clés plus judicieux, "ils formulent leurs requêtes en langage courant" et perdent en pertinence. (vive les web sémantique ;-)
"Les jeunes ont une carte mentale peu élaborée de ce qu’est Internet» précise l'étude. Ils ont souvent du mal à imaginer que le Web est "un recueil de ressources en réseau issues de fournisseurs différents". Les adultes, qui ont assisté à la construction d'Internet depuis ses débuts, ont une meilleure compréhension de ce qu'est un reseau..."

Mario Asselin des explorateurs du web :
"... Les adultes sur leur passage doivent développer les stratégies pour influencer leur comportement et ainsi, éviter que se structurent de mauvaise habitudes qui les enfermeront dans leur condition de sous-doués ! ..."
le rôle des éducateurs dans les bibliothèques n'est pas qu’être présents dans les univers virtuels des jeunes..."

Note personnelle : j'ai un peu le sentiment que l'histoire se répète, ce que l'on n'est pas arrivé à faire passer aux plus jeunes de nos usagers en leur apprenant à chercher une information dans un dictionnaire, une encyclopédie... Nous revient tel un boomerang avec le même schéma pour le numérique, et toujours la même question est-ce à nous bibliothécaires ou au monde enseignant de leur donner les moyens d'avoir le recul necessaire et ce des le plus jeune âge ? (au passage on notera que nous sommes devenus des éducateurs !)

allez au boulot !

jeudi 21 février 2008

Sculpture cherche refuge

Je relaie moi aussi l'info (je vous rassure c'est pas un hoax ni une chaîne)
Je relaie même si un océan nous sépare, mais ce géant risque de finir clochardisé sur un banc si il ne trouve pas une bibliothèque pour l'accueillir !

Pour l'adoption voir chez Brouehaha

mercredi 20 février 2008

sleevefaces

Ou il s'avère que grâce aux investigations du petit docteur on s'aperçoit que le jeu des vinyles a déjà été poussé très loin et porte un nom : Sleevefaces
avec des photos une nouvelle fois bluffantes

Il y a même un groupe sur faceboook ;-)

mardi 19 février 2008

[Sans titre]

C'était le nom de la conférence à laquelle j'ai assistée.
Une conférence sur l'architecture, rien à voir avec les bibliothèques, certes, si ce n'est qu'elle était donnée par l'architecte qui a en charge la construction de la mediathèque de la ville pour laquelle je travaille. J'avais envie de voir et d'entendre cet homme considéré comme une pointure dans le domaine.
Ne l'ayant jamais vu, je l'ai deviné quand il est arrivé : il ressemble à son matériau de prédilection : le béton.
Grand, donnant l'impression d'un bloc sombre, une masse de teintes noire et grise, un regard noir, un teint sombre.
Mais ce bloc s'éclaire quand il commence à parler, il devient lumineux, comme le béton paradoxalement peut s'avérer lui aussi lumineux et translucide. Pendant 2 heures que je n'ai pas vues passer, cet homme a présenté son travail en ouvrant des perspectives inconnues pour ma part, mais incroyablement passionnantes.
C'est vrai que des fois les termes techniques m'échappaient quelque peu, les lois de la physique sont pour moi des notions plus qu'abstraites, mais j'ai quand même appris, par exemple, que selon la façon de couler le béton sa force de résistance n'était pas la même (note de la ménagère : un peu comme le gateau marbré en fonction de la manière dont vous le versez dans le moule les nervures auront un sens ;-)

J'étais loin de m'imaginer qu'on apprenait la rhétorique en faisant une école d'architecture. Cet homme sait parler, on se retrouve captivé, même si au début on se dit que c'est pas gagné avec son accent méridonial et ses p... des qu'il s'emporte, car en plus il arrive à s'emporter tout seul ! Son discours est comme son béton, un torrent souvent clair qui s'obscurcit quand les nuages annonciateurs de tempête s'y reflétent, tempête la plupart du temps résultante d'une lutte contre des esprits qu'il considère étriqués, Il nous en a d'ailleurs fait une brillante démonstration, en évoquant "le darwinisme linguistique" !

De son travail, que l'on n'imagine pas aussi complexe, il parle avec la passion d'un peintre, dont il commenterait un tableau en vous expliquant la matière, les couleurs, les ondulations mais aussi son histoire, son contexte, sa philosophie, avec un discours qui vous donne les moyens de réfléchir, de vous poser des questions, bref qui vous rend intelligent ou vous donnent l'impression de l'être.
Je me doute bien que le personnage par sa véhémence et ses propos peut provoquer des réactions épidermiques voire sismiques et j'ai les yeux et les oreilles du néophyte dans le domaine mais quand même il a un sacré p... d'argumentaire (allez j'ose : un argumentaire béton ;-)

Conclusion de la ménagère de moins de 50 ans : "Question maison" après ça, va me paraitre bien fade !

Conclusion de la *thécaire : Trouver le point d'impact et filer le fil qui conciliera le contenant et le contenu (j'aimerais pas être à la place de mon conservateur)

lundi 18 février 2008

Decrochage régional

Comment une journée en Normandie peut vous donner un goût de vacances :

Et voilà à force de rêver devant certains blogs je m'essaie à la photo "artistique" :

C'est quand même plus dur que de prendre des bibliothèques ou des bibliothécaires en photo ;-)

dimanche 17 février 2008

Ca m'enerve....

Ralentissement des posts ces derniers jours, car je n'ai toujours pas récupéré mon Toshiba, que le PC familial râme au point qu'il est impossible d'envisager quoi que ce soit de sérieux avec lui et que je me bats avec l'Asus qui bugue des que j'essaie d'aller sur mon blog ! (je comprends rien à Linux !)

Et j'avoue, moi qui essaie de ne pas être trop dépendante, être incapable de faire une capture d'écran correcte autrement qu'avec Vista (oui je sais : honte sur moi ;-(

De la même façon qu'on envisage le prêt de bibliothécaires vivants, j'attends avec impatience le prêt de geeks vivants (Noël est passé et on n'a rien vu venir malgré nos souhaits) je tente à nouveau, c'est bientôt Pâques (qui sait ce que l'on peut trouver dans les oeufs déposés par les cloches ;-)

mardi 12 février 2008

Hommage

Un geste que j'accomplis chaque année a été cette fois une source d'interrogations et de doute, et apparemment je ne suis pas la seule :
Mon réabonnement à l'Association des bibliothécaires français
En effet, j'ai été franchement déçue et contrariée après avoir lu l'édito du dernier numéro de l'association. Cet édito fustige les blogueurs et les abonnés aux listes de discussions (je cumule, je suis abonnée à disco, biblio, images en bib et blogueuse !)
Et donc comme pas mal de bibliogueurs je me suis sentie visée par ce qui était écrit (moi parano ? )
Hésitante, je suis allée à l'assemblée générale de l'ABF de ma région, j'y vais parce que je fais un tout petit peu de formation pour les stagiaires qui passent le diplôme ABF (bin oui j'y crois encore et j'essaie de partager mon expérience dans ma spécialité), j'y suis allée aussi parce que c'est l'occasion d'échanger avec des collègues que je vois peu et que j'apprécie.

Des collègues qui se démènent comme ils le peuvent pour faire avancer les choses, faire vivre cette associaton, mettre en place des projets tournés vers la connaissance, la réflexion, l'approfondissement, l'enrichissement et toujours gage d'une certaine qualité.

video

Bien sur, je vais reprendre mon adhésion, rien que pour leur rendre hommage et aussi parce que je crois que cette association, elle est à notre image, elle est ce que nous en faisons, c'est par nous qu'elle vit, on peut ne pas être d'accord, ne pas partager certaines idées, mais pour pouvoir protester, agir, il faut être présent au sein de cette association, ne serait-ce qu'en y adhérant... Plus nous serons nombreux, plus forts nous serons.
Oui je suis une irrémédiable "desperate librarian" et naïve de croire encore et toujours, car pendant que nous despérons les libraires préparent leur prix littéraire, ainsi que les Bibliothèques Pour Tous.
et nous ?
ou est notre lisibilité ?
Addenda : je rajoute ce lien vers le blog de Nicolas Morin et j'essaie de remettre la main sur cette revue que je cherche depuis une semaine...

dimanche 10 février 2008

Le coin de la geekette (suite)

Après quelques jours d'utilisation de l'Asus un premier bilan (attention il s'agit d'un bilan d'une non-experte, qui d'après ce qu'on m'a fait remarqué confond mémoire et espace de stockage ;-)

L'Asus fonctionne dans le train et en voiture : génial !


En voiture : coincée dans les bouchons vous pouvez surfez, lire vos mails, etc... tout ceci, bien sur, sous réserve d'être à l'arrêt complet ! Mais du coup il vous faut choisir entre votre tendance geekette (surfer) ou fashion (se remaquiller ;-)


Question : Quelqu'un connaitrait-il un site qui aurait les mêmes fonctions qu'un GPS (signalerait l'état du traffic, les radars, etc... ?


En train : Là c'est tip-top (à part les tunnels) une paire d'écouteurs et c'est parti pour votre playlist sur Deezer ou LastFM.


Danger : Gros risque de rater votre arrêt si vous ne descendez pas au terminus. En cas de descente en catastrophe, lorsque vous réouvrez votre Asus, vous le retrouvez sur la page ou vous étiez resté, sans rien avoir perdu... Ouffff !

A la maison : si vous voulez continuer à faire geekette (sachant que personne ne vous voit ;-) au lieu de la bouillotte en Liberty, ou des chaussettes en laine vous pouvez utiliser l'Asus : au bout de quelques heures d'utilisation vous arrivez à un résultat identique ;-)

Mais totalement ignare en Linux, je n'arrive pas à comprendre pourquoi l'Asus bugue à chaque fois que je veux me connecter sur mon blog : un comble !

Je me pose aussi des questions sur mon débit ADSL, car la clef 3G+ est beaucoup plus rapide que ma connection wi-fi domestique, ce qui est quand même là aussi un comble ! Mais je n'arrive à connecter les autres PC avec la clef 3G et je suis trop nulle pour mettre les mains dans le camboui.

Bref l'Asus eeepc est vraiment un joli gadget de sac à main, surtout avec la clef 3G, qui fait son effet lorsque vous le sortez de votre sac !

Et mon Toshiba parti en réparation me manque terriblement !

samedi 9 février 2008

Incitation à la débauche...

Peut être une hausse de fréquentation à prévoir dans les bibliothèques les prochaines semaines !
Mais pas pour les raisons espérées, un extrait du courrier des lecteurs du dernier numéro de Biba :
(Lire la partie en rose d'Alice ;-)

On notera les termes habituels liés à la bibliothèque : Etudes et ennuyeux
Et la suite du courrier qui risque de créer quelques soucis aux responsables de structures...
Au moins une chose est sure la bibliothèque fait toujours autant fantasmer ;-)

mercredi 6 février 2008

Livres

des livres qui sortent de l'ordinaire et ingérables en bibliothèque
à completer avec le site de Marie au net

PS : il va de soi que si vous souhaitez rester en bons termes avec votre *thécaire préféré, il vaudrait mieux éviter d'essayer de reproduire quelques unes des jolies oeuvres présentées sur ces sites avec les livres de la bibliothèque que vous fréquentez !
Même si vous les trouvez vieux et sans intérêt ;-)





lundi 4 février 2008

musique

Mange-disques

Tombée par hasard sur cet objet bizarre et intriguée (relent de nostalgie pour cette chose orange qui traînait dans nos chambres d'ados ;-) Je suis allée sur le myspace d'Alb, nom du groupe qui a commis cet album et j'avoue avoir été franchement emballée par ce que j'ai entendu.
L'originalité du "packaging" en fait un bel objet qui à mon avis est un joli pied-de-nez au virtuel, car on a plutôt envie de l'avoir entre les mains !

Ca n'est pas sans me faire penser à un label rouennais (un peu de régionalisme ;-) Sordide sentimental qui a traversé les diverses tempêtes de l'industrie musicale en produisant depuis 30 ans des ovnis rares et précieux.






samedi 2 février 2008

Page mode

Le coin de la geekette


A l'attention des fashions-thécaires, si si il y en a ! Car je sais que quelques unes possèdent ça :


Ca c'est le trop chic VAIO avec cristaux de Svarovski

Moi j'ai craqué pour celui-ci :

J'ai l'Asus EEEPC !

Ca sert d'habiter dans une petite ville : En effet, à peine sorti il et en rupture aux Etats-Unis et chez nous

Je vous épargne les caractéristiques techniques (on les trouve partout, autant aller à l'essentiel ;-)

Ce que je sais c'est qu'il est beau, pratique, tout petit : facile à glisser dans son sac (comme c'est la mode des sacs à main over-size vous pouvez même avoir du mal à le retrouver au fond de votre sac ;-)





Déjà vous pouvez constater un de ses avantages qui en fait un appareil nomade, le Toshiba reflète le flash de la photo, pas l'Asus (à moi les terrasses ensoleillées le midi !)

Il va me permettre aussi de découvrir de façon simple Linux et Firefox et tous ces opensource dont on me vante sans arrêt les qualités... (Enfin si j'y arrive ;-)

L'Asus n'a quasiment pas de mémoire (il n'est pas le seul ;-) pas grave il est fait pour se connecter au web et la tendance actuelle est au stockage de ses infos en ligne (cf google docs, les différents bureaux en ligne qui vous restituent "votre bureau comme à la maison", ou encore la version très attendue de Netvibes ginger qui offrira un espace de stockage et de nouvelles applications qui feront que même la mémoire d'un PC pourra ne plus servir (je sais pas vous, mais moi sur mon PC il n'y a que la musique et les photos, le reste est en ligne ou sur ma clef USB ?)

Dorénavant je pourrais me connecter sans chercher le spot Wi-fi qui va bien, plus besoin de choisir un hôtel en fonction de son accès à la Wi-fi...

Prochaines étapes le tester dans le train et en voiture (mais non pas en conduisant !)

Et si ça marche j'ai bien peur que n'arrive ce qui est pressenti :

Même plus besoin de télécharger, le robinet du net ouvert : musique et image à volonté en permanence !

(comment ça je scie la branche sur laquelle je suis assise ? De toutes façons l'arbre est en train de tomber)

PS : Je n'aurais pas pu tester grand chose car je n'ai quasiment pas eu accès à l'Asus ce week-end : déjà en panne ? Que nenni


Asus eeepc
envoyé par Sophiebib

vendredi 1 février 2008

addictif



Si vous ne connaissez pas déjà, il faut absolument essayer ce site,
Il ne sert à rien mais il est incroyable !
(Faire preuve d'un peu de patience lors de l'ouverture...)