dimanche 21 octobre 2012

c'est dimanche

La ménagère de moins de 50 ans a testé l'objet le plus inutile qui soit :

L'appareil à chips !

Hé oui, rien que ça ! pour vous la ménagère est prête à tenter vraiment n'importe quoi (et surtout pour vous épargner une dépense inutile ;-). 
Aujourd'hui voici donc un nouvel épisode désastreux de la fashion food :
Pour le bon équilibre alimentaire de la cellule familiale, je me suis laissée tenter par cet outil qui promettait des chips maisons saines et diététiques rapidement !
Même si faire la cuisine au micro-ondes dans des objets en plastique est pour moi tout sauf sain. 
Bref me voilà en ce dimanche matin partie à éplucher des pommes (bah oui on est en Normandie j'aillais pas commencer en faisant des chips de patate douce ! ;-) éplucher des pommes, j'exagère,  j'ai épluché une pomme, puis je l'ai laminé en tranches d'un millimètre d'épaisseur grâce à la mandoline fournie. Oui vous avez bien lu 1 mm  d'épaisseur, je vous laisse imaginer ? 


J'ai ensuite soigneusement disposé ces futures chips sur le plat fourni pour les mettre 3 min 30 au micro-ondes.



Quand on lit 3min30, on se dit "Waouh ! c'est super rapide !" Et c'est là que commence l'arnaque, oui appelons ça comme ça ! Car en tout il m'aura fallu pas loin d'une heure pour arriver à obtenir un résultat même pas correct. 

Et la ménagère a tout sauf du temps à perdre ! 
En plus, je ne sais pas si c'est du au climat humide normand mais en même pas une heure les chips avaient sérieusement ramolli ! 
Alors si vous imaginez pouvoir frimer en servant des chips de betteraves, patates douces, carottes et autres légumes à l'apéro dominicale il vous faudra soit embaucher des esclaves (des enfants ça peut le faire mais pas trop petits parce que la mandoline est très coupante) soit faire une nuit blanche ! 

Voilà si ça intéresse quelqu'un je revends cet instrument inutile mais so fashion food


samedi 20 octobre 2012

interlude

Un vrai coup de coeur pour un jeu destiné à l'Ipad et aux enfants (et les grands aussi quand les petits lachent la tablette ;-)
Contrejour 
Ce jeu donne sa pleine mesure sur l'Ipad, mais vous pouvez l'utiliser aussi sur PC (de préférence avec IE dont il est le faire-valoir) 
Pas de bagarre, pas de cochons à dégommer mais de la douceur, un graphisme impressionnant, une musique qui va bien, bref ne bouder pas votre plaisir il le vaut bien :

mercredi 17 octobre 2012

je vais lire un livre...

Et qui c'est qui c'est choper à la sortie du magasin parce que le livre acheté a déclenché le portique anti-vol ? Une bibliothécaire ménagère de moins de 50 ans ! c'est quand même un peu la lose non ? Pour un livre qui une nouvelle fois ne mérite certainement pas tout ça ;-)
Heureusement j'ai pu présenter mon ticket de caisse à l'armoire à glace qui me faisait face.
Et oui, on comprend pourquoi certaines préfèrent l'achat en format numérique de ce livre, c'est juste un peu la honte quand on exhibe devant tout les clients l'objet du délit (qui n'en est pas un;-), je ne me faisais pas trop de soucis sur le cerbère qui n'a même pas vu compris de quoi il s'agissait, les autres clients présents qui ont vu la scène ? je préfère pas savoir... Même si j'assume mes lectures ce qui me laisse penser que ce livre aura moins de succès en France car nous n'avons pas la même pudibonderie que les ménagères de moins de 50 ans habitant de l'autre côté de l'Océan atlantique
Ce livre tout comme le Millet je n'avais pas envie de l'acheter, j'ai juste regardé par curiosité, vu qu'il sortait aujourd'hui si il était présent dans les rayons. il y était oui mais il n'y avait qu'un exemplaire, alors voilà j'ai voulu épargner à la ménagère des lectures déviantes en prenant le seul exemplaire disponible !
Oui je sais ma charité me perdra, bon je vous laisse je vais me faire ma propre idée de la chose...
Et je vous laisse tenter de trouver de quel livre il s'agit...

Oh la la ! Dans la précipitation j'ai oublié de mettre ce qui faisait l'intérêt de ce billet : des bibliographies ! Bah oui on ne se refait pas, parce quand même la littérature érotique on connait c'est pas nouveau alors c'est peut être l'occasion de relire quelques classiques ou d'en découvrir de nouveaux....

Sans oublier les bibliothèque 
pas en reste sur le sujet avec par exemple 
dont il sera bientôt question ici ;-)
Ah oui on me souffle dans la twittoreille :
"la comtesse" Aude Picault
Pour les BD on pourait citer aussi
"les 110 pilules" ? 
Voilà la liste est ouverte 
à vos com's
...


Et tout récent :


Testez votre culture littéraire avec les quiz de Babelio.com

Mon score : 78%
7 bonnes réponses sur 9
1 minute 36 secondes



Q1: De quel livre, "Cinquante nuances de Grey" s'inspire-t-il ?
1. Harry Potter
2. Twilight
3. Le Parfum
4. Le petit prince

Répondre >>

Bibliotheque

lundi 15 octobre 2012

autumn in normandy

Quelques photos quand même pour patienter en attendant de retrouver un pc portable...



Des nouvelles de Deuzeur : 

De plus en plus cabotin 


Et toujours une certaine attirance pour la photo animalière :


Surtout quand les lumières et le sujet y mettent autant de bonne volonté :


Pour finir sur un peu de beauté et de douceur...


Avant d'entrer dans un hiver qui ressemble cette année à un long tunnel sombre et froid dont l'issue paraît si incertaine (c'est la deuxième fois en quelques semaines que je lis que 
L'Europe est en train de se tiers-mondaliser 

Une pensée pour les victimes collatérales de la désindustrialisation de notre pays et un soutien immodéré
pour les
Petroplus 
Puisse leur combat être victorieux 

dimanche 14 octobre 2012

pourquoi je ne blogue plus...


... Et je ne sais pas bloguer sans lui !
(et accessoirement mes dernières photos sont dans son disque)

lundi 1 octobre 2012

j'ai lu un livre...

[Addenda : Ce message était en cogitation dans mes brouillons, une mauvaise manip l'a fait apparaître et comme il est inutile de chercher à effacer ses traces sur le net je le laisse. Je le laisse tel quel brut de décoffrage avec ses défauts liés à l'emportement. Et finalement il tombe à pic en cette semaine de bannedbooks : la censure ça marche dans les deux sens ! ]

.. oui encore un mais pas n'importe lequel :
J'ai lu le Richard Millet 
Intriguée par ces journalistes qui hier l'encensaient et aujourd'hui le brûlent. Parce que je doute de ces mêmes journalistes qui font du dernier livre d'un écrivain dépressif un chef d'œuvre et la une de leur journal. Je n'avais pas envie de me contenter de quelques phrases bien tournées pour me faire ma propre opinion, d'un pseudo-débat ou il n'y a aucune argumentation. D'ailleurs après avoir lu ce livre j'attendrais de ses détracteurs qu'ils écrivent une réponse en reprenant tous les arguments de Millet, ce serait intelligent et salutaire.
J'ai acheté ce livre qu'aucune bibliothèque au nom de la censure bonne morale ne veut acheter, voulant faire jouer mon libre arbitre et voir de quoi il en retournait exactement.
Et si les thèses de Millet sur le multiculturalisme sont indéfendables "nous qui mesurons chaque jour l'inculture des indigènes ".
Quand Millet parle de littérature, il sait de quoi il parle, et des le début du livre Il annonce son intention de ne faire aucune concession, il sait que ces propos vont provoquer un choc.
Mais son regard sur la littérature est acéré, intelligent, passionnant et, oserais-je même dire, drôle :
Quand il explique comment Eco a rasé sa barbe et le nom de la rose par la même occasion ?
C'est vrai personne ne s'en est vraiment formalisé, non ? On a presque plus entendu parler de la réécriture du "Club des cinq" que de la simplification du "nom de la Rose".
Dans toute la partie "langue fantôme" il s'en prend d'ailleurs régulièrement à Umberto Eco (dont on pourrait s'attendre à une réponse cinglante de la part cet écrivain remis en cause ?mais il ne me semble pas avoir lu la moindre réaction d'Umberto Eco ?)
Dans ces circonstances et tant d'autres, comment ne pas être d'accord avec lui quand il s'offusque du nivellement par le bas
Peut-on lui donner tort quand il compare la disparition des livres dans la littérature d'Huxley et Orwell et notre société qui se détruit en produisant plus de livres qu'elle ne peut en lire ? La disparition pour cause de surabondance ? Comment trouver à lire dans cet océan de parution ? Surtout quand on sait que les quelques titres qui surnageront le seront grâce à des critiques de journalistes dont l'honnêteté peut être mise en doute ? Je vous passe ce qu'il décrit comme un enfer logorrhéique qu'est la toile et les réseaux sociaux ( je n'en attendais pas moins de lui ;-)
Son passage sur la fin de l'influence de la langue française à l'étranger est lui aussi tellement réaliste. Il compare le français et l'espagnol et le succès des écrivains espagnols à l'étranger alors que l'écrivain français doit se résigner à ne pas sortir de l'hexagone. La littérature française pourtant autrefois si admirée.
J'avoue apprécier aussi quand il explique que la culture a été remplacé par "le culturel". C'est vrai on n'ose plus parler de culture même dans les conversations les plus anodines, la culture fait peur. Mais par contre le culturel est servi à toutes les sauces, tout comme les intellectuels (toujours de gauche)c'est presque devenu une insulte : "nan mais laisse tomber c'est un intello !" (extrait d'une conversation de Generation Y parlant de son frère ;-)
J'aime aussi quand Millet invente le nom de "narratique" pour définir cette nouvelle littérature sans style, parce que c'est plus facile à lire, pourquoi s'embêter avec des figures de style que de toutes façons les lecteurs ne vont pas comprendre... Réalité corroborée par l'explosion de la chick-lit, du roman pour adolescent et autres,  nouveaux sous genres mais de plus en plus lus par des adultes ?
Vous allez me dire que je renie mes valeurs ? non non je lis toujours tout et n'importe quoi et oui je regarde aussi "l'amour est dans le pré" mais j'ai l'impression d'arriver à faire la part des choses, de garder un oeil critique ("ma part de cerveau disponible") et le livre de Richard Millet m'aide à rester en alerte à ne pas hurler avec les loups.
Oui j'ai tendance à penser comme lui et à croire que notre vieille Europe humaniste et ses valeurs sont en train de se perdre (il suffit de regarder ce qui se passe avec les caricatures de Mahomet ou la tradition du bouffe-curé français est bien mise à mal)
Alors qu'allons-nous faire ? Les bibliothèques n'achèteront pas ce livre... Pas toujours en connaissance de cause mais sur la base de ce qu'il en aura été dit. C'est dommage et c'est prendre les lecteurs pour des .... Bref.
Mais reste la question de ses  autres oeuvres ? Va-t-on les garder ? Ce type est un fasciste, on ne peut le laisser répandre son poison ? Non bien sur ce serait stupide ?
Parce que Millet est un grand écrivain, le réduire à ce pamphlet est une exécution sommaire à laquelle de toutes façons il s'attendait.
oui
le 21 décembre 2012 verra bien
non pas du monde
mais d'un monde
celui de la vieille Europe humaniste.