mardi 22 janvier 2013

jusqu'ici tout va bien

Un billet pour garder un souvenir de ce lundi 21 janvier 2012.
Hier soir alertée par une odeur de gaz, je m'apprêtais à aller vérifier ma gazinière pour constater une éventuelle fuite, sauf qu'habitant en zone SEVESO je suis allée avant vérifier sur Internet l'origine de l'odeur au cas où... Et là Bingo !
Après l'incident à la centrale de Paluel, après l'incendie du pont Mathilde, la Normandie fait à nouveau parler d'elle et pas en bien  :  On nous annonçait une fuite de Mercaptan, "parfum" entrant dans la composition d'additifs aux carburants, antigel et autres produits... Dans les heures qui ont suivi ce parfum est devenu un gaz pouvant provoquer quelques gênes : migraines, nausées, diarrhées... Comme on dit : jusqu'ici tout va bien !
Je suis prête à croire ce que disent les autorités quant à l'innocuité de ce gaz et il  vaut mieux avoir confiance dans un coin ou l'on compte pas moins de 75 sites SEVESO, traversé par des trains nucléaires. On s'est même adaptés et comme autrefois les paysans normands devinaient le sens du vent au cul des vaches, nous c'est en fonction des odeurs que l'on connait le sens du vent : tiens ça sent Rhône Poulenc les vents sont à l'Ouest, tiens ça sent le chou pourri les vents sont au Sud...
Sauf que, dans le traitement de cet évènement, plusieurs éléments m'ont mis hors de moi : le nuage s'est répandu jusqu'en région parisienne et même au Sud de l'Angleterre où l'on aurait conseillé à nos voisins outre-manche de ne pas ouvrir les fenêtres. C'est à partir de là que les média se sont emparés de l'incident. Je me pose donc la question si rien n'était remonté jusqu'à Paris, que se serait-il passé ? RIEN ?
Ceci dit, il ne s'est RIEN passé non plus, beaucoup de bruit médiatique mais aucune mesure prise ! Alors que lorsque les seuils de pollutions sont atteints on recommande, selon le sacro-saint principe de précaution, aux personnes fragiles de ne pas sortir où faire d'efforts.
Mais là où j'ai vraiment vu rouge, c'est quand j'ai appris que le match de foot FCR/ Marseille était annulé (j'ai quand même souri en lisant cet article en me disant que ces marseillais n'avaient pas usurpé leur réputation ;-) J'ai vu rouge oui, parce qu'on appliquait ce fameux principe de précaution à un match, principe qu'on n'avait pas daigner appliquer jusqu'à présent à la population ! Un comble !
Mais ce n'est pas tout : ce match est annulé au cas ou il faudrait évacuer un stade de 10 000  personnes car Lubrizol (l'usine ou s'est produit la fuite) va tenter une opération pour éradiquer cet incident qui dure quand même depuis plus de 30 h,  Opération qu'apparemment ils ne maîtrisent pas complètement ! Et pour les indigènes que prévoit-on ? Une nouvelle fois : RIEN !
Et dans le RIEN, on appréciera aussi l'attitude de Lubrizol qui met sur le compte de la météo la propagation du nuage mais qui n'a même pas un mot d'excuse  pour la gêne occasionnée !
Alors un grand merci pour ce RIEN qui a laissé la place libre à tous les pseudos experts et les pires conjonctures semant le trouble , cultivant l'inquiétude, voire la panique...
Le Mercaptan a tendance à stagner dans les parties basses,  il vaut donc mieux prendre de l'altitude pour s'en protéger


1 commentaire:

Alain Carré a dit…

viens à la maison, ici l'air est -presque- pur!!!
j'ai une amie qui habite par chez toi, elle est pas ravie non plus!!
bon courage, au ch...le foot!
Alain

Related Posts with Thumbnails