samedi 28 décembre 2013

so foot

Tant pis si je perds quelques "amis" footeux mais trop c'est trop et même si je viens d'une famille où le foot se pratiquait et se pratique encore.
Mais si les déclarations d'Ibrahim Zlatanovic m'ont fait bondir ce sont les commentaires de la capitaine de l'équipe de France Gaëtane Thiney qui m'ont achevés.
Le pitch : Zlatan avec la suffisance que lui confère son statut de star de foot a eu des propos à l'égard des femmes footballeuses pour le moins méprisants ou il est question d'égalité et de mérite ! Ce à quoi Gaetane Thiney a répondu qu'il avait raison les femmes sur un terrain ne sont pas les égales des hommes.
Apparemment si on ne regarde que les conditions physiques les femmes ne sont pas les égales des hommes, mais ça fait des années qu'on me répète que le foot ce n'est pas 11 crétins qui courent après la baballe, que derrière ce cliché il y a de la tactique, de la stratégie, des réflexes, de l'observation, un travail d'équipe... Alors dans ce cas ou est la différence entre hommes et femmes ?
Je croyais aussi que lorsqu'on était athlète le principe c'était d'y croire, d'envisager la lune, l'impossible, bref de se surpasser ? Pourquoi  être si défaitiste et ne pas penser que cela est possible d'être l'égale d'un homme sur le terrain ?
Et si on soumettait cette équipe de foot féminine à, EXACTEMENT, le même traitement que l'équipe masculine : entrainement, entraîneurs, masseurs, alimentation, pot belge, fric, prostitués, supporters,... Et si en plus de leur activités sportives en rentrant à la maison elles n'avaient qu'à faire un bisou à des enfants lavés, repassés, prêts à aller se coucher ? Et si elles n'avaient pas de repas à préparer, de lessive, repassage en attente....
Une vraie vie de footballEUR ? Ne pourraient-elles pas rivaliser avec les équipes masculines ? Car combien de Zlatan, Ribéri, Messi,... sur les terrains de foot ?

Donc Zlatan a eu de propos crétins qu'on lui pardonne parce que c'est un footeux.... Sauf qu'il est l'idole de milliers de gamins, ados, adultes et les confortent un peu plus dans l'idée que la femme est le maillon faible avec la bénédiction des femmes elles-mêmes tellement habituées à ce statut qu'elles trouvent cela normal !

Oui on vit une époque formidable !