dimanche 29 juin 2014

Bura na mano, Holî hai*

Une nouvelle année  au "Rock dans tous ses états"



Et quelques nouveautés, des constantes aussi : le son pourri, des retours : celui des infrabasses qui vous donne envie de vomir la mauvaise bière que vous venez d'avaler



Mais surtout donc, la nouveauté cette année : l'invasion des pigments de couleurs jetés comme lors de la fête indienne Holi et mis à la mode par la publicité Sony...
Et ici sponsorisé par le Crédit Agricole on est dans l'Eure !



Bref c'est gentil, tous ces gamins tout colorés, tout joyeux,


Mais bon à la fin de soirée les couleurs et l'alcool bien mélangés ça faisait plutôt attaque de zombies.
C'est très bien quand on regarde de loin, on plaint quand même le photographe qui a fait ça pendant deux jours grimpé sur son petit escabeau.



Mais là ou ça devient beaucoup moins drôle c'est quand vous n'avez pas prévu de participer et que vous vous trouvez au milieu d'une holibagarre même si "Bura na mano, Holî hai"*, par chance je n'avais pas pris mon reflex mais mon vieux bridge sinon je crois que j'aurais assassiner quelques mômes !


Et sinon question musique ? Rien de bien transcendant peut être que je vieillis mais j'attendais beaucoup de cette programmation que je trouvais particulièrement attrayante.



Ah oui, aussi, ça faisait des années qu'il n'avait pas plu autant, un détail pour la normande que je suis un problème pour les touristes ;-)






Quelques photos bonus :
#fromwheristay
Catégorie : "belles gueules"






*« Ne soyez pas fâché, c'est la Holi »

PS : dans l'article Wikipedia si  "le vert pour l'harmonie, l'orange pour l'optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l'amour" Qu'en est-il de la signification du rose ? 

dimanche 22 juin 2014

du bibliothécaire au -thécaire

Cette année pour le congrès ABF, La demande m'a été faite d'une présentation sur la thématique du bibliothécaire au -thécaire, plus précisément la commande était un portrait croisé.
J'ai tenté par cette présentation de montrer que c'est nous qui véhiculons nos clichés au sein même de notre profession.

"Le chignon n'est pas sur mais dans notre tête"



Je ne sais pas si j'ai atteint mon objectif, maisau moins le public a ri.
Pour ce faire j'ai proposé un quizz, à partir de photos prises tout au long de mes pérégrinations et qui me valent la lassitude de mes proches "oh non tu vas pas aller visiter la bib, on est dans un trou, y'a rien..." Ces photos présentent le quotidien des bibliothèques, certains clichés sont anciens d'autres pas.


J'ai ainsi appris que le fer à repasser présent sur une des diapos était toujours d'actualité et posait même problème car il est de plus en plus difficile à trouver et à acheter (marchés publics, centrale vapeur.qui ont remplacé les fers classiques, ... On n'imagine pas le quotidien difficile de nos collègues....)


Si tout le monde a bien répondu aux deux premières propositions du quizz, beaucoup se sont mépris sur la diapo ci-dessus, pensant qu'il s'agissait d'un discothécaire. Tombant ainsi dans le piège du cliché (discothécaire = homme... Rock'n roll et un peu bizarre ;-)
Je voulais expliquer aussi que le casque sur la tête du "bibliothécaire normal" n'était pas du à un problème psychiatrique, mais tout simplement, à une tentative de réalisation de vidéo virale sur le mode Daft Punk, mais le casque ne rendait pas aussi bien que ceux des Daft Punk ;-).



Même erreur sur la diapo ci-dessus : ça ne pouvait être qu'un discothécaire ! On imagine si peu un conservateur s'investir autant sur le terrain.


Pour la dernière diapo du quizz, la majorité du public de la salle a répondu à nouveau à côté, forte de ses certitudes, ça ne pouvait être qu'une bibliothécaire jeunesse dans une situation d'animation, en aucun cas une discothécaire venant de mettre une râclée à tout le monde à un jeu vidéo !

Quand nous arrêterons de regarder le monde par notre petit bout de lorgnette ?

En vrac, J'ai aussi ;
- oublié de dire que la médiation était déjà, pour les discothécaires, un sujet d'actualité, il y a... 19 ans comme le montre le compte-rendu de cette journée d'octobre 1995  ;-)
- Oublié aussi de donner le lien vers cette autre présentation qui évoque la notion de "take care" à la diapo 8
- Mais j'ai pensé à parler de l'enquête sur les besoins de formation des discothécaires que l'on peut retrouver aussi sur le site de l'ACIM, tout comme l'excellent dossier sur les statistiques de la musique par Nicolas Bondeau